Audiovisuel et confinement : Que faire ?

Audiovisuel et confinement : Que faire ?

En cette période bien particulière de lutte contre le COVID-19, l'activité de la plupart des secteurs est au ralenti. Étant en partie un travail de terrain, le monde de l'audiovisuel connaît un coup d'arrêt sans précédent : tournages et évènements annulés, projets reportés, impossibilité de circuler... Alors, si vous avez un projet de vidéo, est-ce peine perdue ? Non ! Ce qui reste formidable, c'est que de nombreux métiers de l'audiovisuel peuvent être exercés de chez soi.

On a donc décidé d'en lister quelques-uns... Si ça peut vous donner des idées !

1) Le Motion Design

C'est sans doute l'un des savoir-faire qui est le plus recherché de nos jours. Et le plus beau, c'est que même en quarantaine, rien de change pour le Motion Designer. Sa mission : donner vie à du contenu initialement statique.

Cette technique permet de retranscrire une information complexe de manière visuelle. C'est ça qui est magique, le Motion Design permet d'expliquer quelque chose en quelques secondes, alors que cela pourrait prendre énormément de temps à l'oral ou à l'écrit.

2) L'animation

Plus généralement, l'animation englobe tout ce qui touche à la création pure d'éléments graphiques, bien souvent dans le but de raconter une histoire. Les dessins animés, l'animation 2D, 3D, les effets spéciaux, la pâte à modeler... Et le Motion Design (Nous avons volontairement placé le métier du Motion Design à part car c'est un savoir-faire extrêmement demandé à ce jour !).

La vidéo est le type de contenu préféré des marques. Plus de 90% des spécialistes en Marketing Digital confirment que plus de 50% de leurs utilisateurs ont interagi avec une marque après avoir visionné l’une de leurs vidéos.

Si les tournages sont au point mort, l'animation reste donc une superbe option si vous avez un nouveau projet audiovisuel en tête !

3) Le Montage

Le monteur a une vraie carte à jouer en ces temps difficiles ! En effets, de nombreuses entreprises s'adonnent au télétravail, et les webinars ou vidéo-conférences ne se font plus rares en ces temps de confinement. Or, un tel évènement virtuel peut être long, c'est pourquoi les monteurs peuvent proposer leurs services à des entreprises ayant des envies de retranscrire leurs échanges ou conférences, en un format plus court, plus rythmé et communiqué au plus grand nombre.

Un sujet très intéressant notamment avec les différents formats pour les réseaux sociaux (carré et vertical pour Instagram par exemple), où les monteurs doivent s'adapter au mieux à ces nouvelles manières de communiquer.

Hormis les webinars, on peut penser aux interviews réalisées de chez soi, à des tutos, à d'anciennes conférences auxquelles on veut donner un nouveau souffle, ou encore à des sessions musicales.

À noter que l'étalonnage et la retouche photo sont des activités qui sont tout à fait faisable cloîtré chez soi !

Petit tips : Apple propose aux monteurs et monteuses en herbe le logiciel Final Cut Pro X durant 3 mois ! Filez le télécharger ici.

4) Le son

Lorsqu'on parle de montage, on peut également y inclure le son. Étape trop souvent sous-estimée, c'est pourtant essentiel à la réussite d'un projet. D'ailleurs, c'est la 1ère choses qu'on remarque lorsqu'on lit une vidéo : Si le son n'est pas bon, on le remarque tout de suite. En revanche, si on n'y prête pas attention, c'est qu'il est bon.

Les ingénieurs du son peuvent travailler de chez eux, à condition d'avoir du bon matériel, qui parfois prend beaucoup d'espace (force à vous, les ingés vivant dans un studio à Paris).

La voix est également un instrument à abuser. Les podcasts, la prise de voix, le doublage, les lectures ... De nombreux professionnels sont équipés chez eux afin de prêter leur voix à un projet.

5) La pré-production

On le sait, c'est une période qui marque une pause dans l'activité. Mais pourquoi ne pas profiter de cette période pour anticiper ses prochains projets ? Lorsque l'on parle des métiers de la pré-production, cela fait référence à tous les métiers liés à l'écriture : scénariste, Storyteller, Storyboarder, régie, scripte... Les réalisateurs peuvent également écrire ou penser à de nouveaux concepts.

Le chargé de production, lui, peut d'ores et déjà entamer les discussions avec son client ou ses collaborateurs afin de préparer la suite.

Si tous ces métiers peuvent permettre à certains de trouver des projets en attendant la fin de la quarantaine, on a une grosse pensée pour tous les techniciens et artistes en difficulté à l'heure actuelle.

Et si vous avez un projet, on serait ravis de vous aider à faire travailler le plus de gens possibles ! Parlons-en.

Allez, bon chance.